Dessiner avec Cyrille, aquarelliste et dessinateur.

INTRODUCTION >
Les Ateliers d’octobre > CLIQUEZ ICI svp.

INTERVIEW

Qui est Cyrille ?

Pour ce troisième vendredi d’octobre je voudrais vous présenter Kyrilløs ou de son vrai nom Cyrille Hurel.

J’ai découvert ses dessins depuis que Cyrille a rejoint les Ateliers de mon blog et mon groupe privé Facebook où il publie régulièrement en suivant les sujets que je propose gratuitement chaque vendredi (comme tous les autres membres du groupe).

Je vous invite à découvrir Cyrille qui est l’exemple de quelqu’un qui dessine comme passe-temps et qui ne vit pas de son art.

Bonjour, Bonjour Cyrille!
Merci d’avoir accepté cette invitation pour partager ton expérience artistique avec mes lecteurs du blog.

• Pour commencer je voudrais que tu nous racontes depuis quand dessines-tu et pourquoi dessines-tu ?

En fait je n’ai pas commencé avec le dessin tout de suite. Je me suis dans un premier temps mis à l’aquarelle.

Je faisais quelques esquisses au crayon (ne te crispe pas Renata ;-) )… Mais j’avais envie de faire du dessin sans croire que j’en étais capable.

Puis, il y a un an, Isabelle, une amie FB me parle de ton défi 92 jours/ 92 dessins > #Defi92Dessins, ni gomme, ni crayon avec une garantie de progrès; je me lance, me prends au jeu et très vite je réalise des choses dont je me croyais incapable.

En plus je rencontre des gens hyper sympas, très bienveillants et qui ne se prennent pas au sérieux mais avec déjà un sacré niveau (Vera Querelle, Nathalie Dauvilliers, Zoé dessine). C’est très stimulant…

• Comment travailles-tu, quel matériel utilises-tu ?

Aujourd’hui (donc un an plus tard) je me sers du croquis comme travail préparatoire à mes aquarelles. Je m’en sers pour marquer les valeurs. Mais je me suis tellement pris au jeu que cette année, j’ai exposé des encres qui ont rencontré un véritable succès.

Dans un premier temps, une série entomologique qui va se développer, nommée «Insect-Ø-graphie» et une encre inspirée d’une photographie d’un excellent artiste (Antoine Pesch) sur une vue de Laponie.

Je travaille d’abord sur carnet de croquis puis ensuite je passe sur feuille coton sans acide et plutôt très blanche.

Pour les stylos, j’affectionne tout particulièrement les 0.05 et 0.1 qui permettent de faire des choses très précises et très fines. Pour les marques, bien sûr MICRON PEN mais j’aime beaucoup les UNI-PIN, les FABER CASTLE et les STAEDLER.

Cependant, dès que je peux dessiner à la plume, je le fais. Je cherche depuis longtemps un stylo fétiche; je viens de commander un LAMY en plume EF… J’ai hâte de l’essayer.


• Puisque nous sommes entrain de suivre le défi «inktober» ou le travail à l’encre, pourrais-tu nous parler de tes dessins à l’encre? Comment te prends-tu? C’est planifié à l’avance?

En fait, c’est un peu des deux. Il y a un travail réfléchi où je planifie suivant des thématiques précises avec un travail en amont de recherche et d’étude in situ puis l’hiver un travail en atelier.

Puis il y a des choses beaucoup plus spontanées. Par exemple, l’autre jour, je suis allé voir l’exposition d’un ami et avant d’y entrer, je suis passé à côté d’une RENAULT CARAVELLE décapotable.

Je n’avais jamais croqué une voiture mais je n’ai pas pu résister. Comme j’ai toujours un carnet sur moi, j’ai profité d’une petite demi-heure pour m’amuser…

• Ayant un travail à temps complet, comment t’organises-tu pour trouver du temps pour dessiner ? 

Tu lèves une question un peu délicate car c’est bien là le problème. Depuis que tu m’as donné le virus, j’ai envie de tout dessiner et de passer mes journées à le faire.

Comme professionnellement, j’ai un travail très chronophage, je travaille beaucoup le soir jusqu’à très tard dans la nuit et pendant mes congés. Sinon dès que j’ai un petit temps de libre. Mais je pense que comme toute discipline, dessiner quotidiennement est important mais observer et réfléchir à des process pour rendre réalisable un croquis, un dessin l’est tout autant.

Alors je suis souvent à l’affut et je me suis aperçu que mon regard était beaucoup plus analytique qu’avant. Quand je regarde un arbre maintenant, je vais tout de suite percevoir les ombres et les lumières, la profondeur, les détails…


• Parles-nous un peu de tes expositions stp? Depuis quand exposes-tu? Avec quelle fréquence? As-tu un projet artistique pour l’avenir?

J’expose maintenant depuis deux ans. En général, deux expositions par an.

J’ai été extrêmement sollicité cette année mais je préfère exposer peu mais un travail soigné; c’est le minimum vis à vis des personnes qui achètent mon travail.

Quand je réalise une aquarelle ou un dessin que je vais exposer, je me dis toujours « est-ce que tu le mettrais sur un des murs de ta maison » Si la réponse est négative, je le recommence ou je ne l’expose pas.

Des projets artistiques, j’en ai plein la tête. Déjà continuer ma série entomologique, et faire découvrir un des plus beaux plateaux de France sur lequel je vis qui s’appelle l’AUBRAC. De plus, je suis un amoureux de la nature donc bien entendu, il y a toujours un côté militant dans ce que je dessine.

Mon plus grand projet artistique, c’est que lorsque les personnes voient mon travail, ils se disent «wahou, une brindille, un arbre, une fleur… c’est aussi beau que ça!!! Il faudrait que l’on prenne plus de temps à observer notre environnement car ce que l’on qualifie d’ordinaire est extraordinaire».


• J’ai vu aussi que tu vendais des cartes, peut-tu nous en parler un peu et où les trouver? 

Bien entendu. Lorsque j’ai commencé à exposer, on m’a très vite demandé de faire de la carterie.

J’ai commencé par réaliser une série de 6 visuels qui se sont enrichis de 5 autres cette année. Puis j’ai lancé une série de 9 impressions grand format (30×40) en série limitée et numérotée. Tout est imprimé sur un papier 100% coton 300g.

Il y a plusieurs distributeurs en Aveyron dont la prestigieuse Maison Bras (LAGUIOLE), une des meilleures tables du monde qui a ouvert ses portes à mon univers artistique. Sinon, ma petite entreprise «Kyrilløs» peut faire parvenir aux personnes sensibles à mon travail tous les visuels cités ci-dessus en moins de 48h en France et à l’étranger.

Il suffit juste de m’envoyer un mail à loniu@orange.fr ou de se rendre sur ma page FB «kyrilløs Artisan Illustrateur Aquarelliste» et m’envoyer un message sur Messenger.

J’ai également un compte Instagram «kyrillosaquarelle» sur lequel on peut me laisser des messages. Pour résumer, il y a toujours un moyen de me contacter (sourire)…

• Dessines-tu aussi en public? Si oui quoi? Comment te prends tu?

Souvent, les endroits où je dessine ne sont pas très fréquentés. Donc c’est souvent seul que je dessine.

Mais cet été j’ai croqué quelques sujets dans des musées ou dans des villes; c’est une très bonne expérience et les gens sont super sympas.

Les enfants viennent souvent me voir et me disent, c’est joli ce que tu fais. J’adore le regard des enfants car il est sans filtre et très spontané. Si ça ne ressemble pas, ils te le disent direct (rires).


• Ton style a-t-il changé à travers le temps et si oui, comment?

Mon style, je ne sais pas. Les retours que j’ai restent assez constants. Les adjectifs qui reviennent sont «poétique», «japonisant», «fin»… Moi je pense bien entendu que mon style change… 

Mais je garde une ligne directrice avec des couleurs que j’affectionne particulièrement. Pour le croquis par contre, je pense sincèrement que mes premiers coups de stylo et ceux d’aujourd’hui sont radicalement différents; j’ai acquis beaucoup plus de dextérité et de précision car j’ai aussi appris à prendre le temps d’observer et de m’imprégner de mon sujet.

• Qu-est ce que tu trouves le plus difficile à dessiner?
Comment tu te débrouilles pour le réussir?

Clairement les perspectives. Mais c’est aussi parce que on ne peut pas tout apprendre d’un coup et que cela fait un an que je dessine.
Pour palier à mon manque de technique, je compense avec un pic à brochette. On ne rigole pas (sourire) C’est une véritable canne pour tordre ce que tu crois voir.

Ton esprit te joue souvent des tours entre ta conception mentale du sujet que tu regardes et le sujet en réalité.

Tu t’en sers soit comme étalon, soit pour voir dans quel sens partent tes lignes. Puis après je pars d’un point fort du sujet et je progresse par repères successifs. Je ne sais pas si je suis bien clair…













• Est-ce que tu as déjà pensé que peut être tu arrêtes ton travail pour essayer de vivre que du dessin? 

Je ne fais pas qu’y penser; j’en rêve…

Mais je sais que j’ai un long chemin encore à parcourir qui passe par beaucoup de travail. Je ne me précipite pas. Il est normal que la légitimité s’acquiert avec le temps.

Il me faut créer et montrer que je suis capable. Je côtoie les réseaux depuis un peu plus d’un an maintenant et je vois des choses extraordinaires, des dessinateurs hors pair. Le défi Inktober nous le montre tous les jours.

J’affectionne tout particulièrement le travail à l’encre de Victor Peru et de Veronique Frampas qui sont pour moi des exemples… et bien sûr le tien Renata (rires).

Pour résumer, je pense que pour en vivre, il ne faut pas être le meilleur dessinateur mais avoir une identité artistique. Et cette identité vient avec le temps, nos rencontres, notre vécu, notre histoire et aussi beaucoup de réalisations et de questionnements sur son travail… 



• Penses-tu que tout le monde peut dessiner? Quel serait ton/tes conseil/s pour commencer ou pour progresser?

J’en suis même certain. Tout le monde peut dessiner.

À partir du moment où tu peux observer, tu peux dessiner. Si tu en as envie, tu peux le faire… Après il faut s’en donner les moyens, c’est à dire, dessiner tous les jours même 10 minutes, privilégier le motif, le travail in situ plus que la photo (même si elle n’est pas à proscrire mais je trouve qu’elle écrase trop la réalité, au moins dans une première approche d’un sujet) et puis surtout ouvrir les yeux.

Dessiner ce qui nous touche et ne pas céder à la facilité; au contraire se frotter à des sujets compliqués et y revenir jusqu’à y arriver.

Et surtout PRENDRE DU PLAISIR… 


• Aurais-tu des astuces pour mes lecteurs?

La première chose à faire, c’est dater ses dessins pour voir les progrès que tu fais car tu sous estimes souvent tes progrès et le chemin que tu parcours.

Ensuite, tu es souvent le pire ennemi de ton travail. Je m’explique. Je suis très perfectionniste et c’est important mais de fait je suis souvent déçu de ce que je fais avant d’avoir des retours de mon travail. Donc ne pas hésiter à soumettre ton travail à la critique.

Choisissez bien vos groupes car il y a quelque fois des personnes qui ont oublié qu’elles ont commencé. Je pense bien entendu au groupe de Renata mais également «les carnettistes-Travel Diary» où les membres sont vraiment très gentils.

Et regarder le travail des autres sans hésiter à poser des questions… C’est également un très bon moyen d’apprendre.

• Peux-tu nous dire où trouver tes œuvres?

Sur Instagram «kyrillosaquarelle» et n’hésitez pas à me contacter par mail à loniu@orange.fr

CLIQUEZ ICI

MERCI Cyrill !

Et vous, chers lecteurs, avez-vous aussi des questions à poser ?

Important :
N’hésitez pas à pendre quelques minutes pour mettre des commentaires sous les interviews, car les artistes qui ont répondu à mes questions ont pris beaucoup de temps pour répondre afin de vous apporter un maximum d’inspiration.

MERCI d’avance.


VIDEO – Cyrille en action


A Faire


INTRODUCTION >
Les Ateliers d’octobre > CLIQUEZ ICI svp.

ATELIER A FAIRE

Dessinez les sujets du défi avec votre stylo ou plume préféré après avoir lu l’interview.

> InkTober en RÉSUMÉ

1. Faites un dessin à l’encre,

2. Publiez-le avec le

3. Hashtag #inktober ou #inktober2019

4. Recommencez !

Amusez-vous

ENVIE DE PROGRESSER ENCORE PLUS VITE ? CLIQUEZ ICI


LES SUJETS

Les sujets jusqu’à vendredi 25 octobre 2019 sont :

1- Anneau / Cercle
2- Sans cervelle / Sans raison
3- Appât / Amorce / Leurre
4. Gel / Gelé
5. Carrure / Charpente / Construire
6. Rauque / Costaud / Race de chien
7. Enchanté
8. Frele / Fragile
9. Balancer / Balançoire
10. Modele / Patron / Motif
11. Neige
12. Dragon
13. Cendre
14. Trop grandi / Envahi par la vegetation
15. Legende 
16. Sauvage
17. Ornement
18. Associal / Marginal / Inadapté
19. Sangle / écharpe (avoir le bras en écharpe)
20. Pas / Marche / Semelle
21. Trésor
22. Fantôme
23. Ancient
24. Vertigineux / étourdi

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 2019promptlist.png.

PARTAGEZ !

Comment faire pour partager votre dessin? CLIQUEZ ICI.Il est très important de respecter les règles de partage.

ENVIE DE PROGRESSER ENCORE PLUS VITE ? CLIQUEZ ICI

Vous pouvez aussi vous abonner pour en avoir encore plus…

Merci pour vous
commentaires ci-dessous.
Un blog ne peut pas vivre sans.

35 Comments on « inkTober » avec Cyrille, aquarelliste et dessinateur

  1. Merci Renata pour ces portraits, c’est très instructif et motivant, et cela nous fait découvrir des artistes à suivre sur Instagram. Merci aussi pour les vidéos et l’évolution d’une oeuvre, c’est amusant de voir comment les gens « montent » leur dessin, pour un résultat final très minutieux. Plus je vois ce que font les gens sur le site plus cela donne envie de travailler, je trouve qu’il y a une belle motivation dans le groupe, merci.

  2. Bonjour à vous tous

    Merci pour tous vos commentaires c’est superbe!

    Vu votre enthousiasme depuis la semaine dernière je vais faire des interviews plus régulièrement !

    Merci pour votre fidélité

    Renata

  3. Merci pour la surprise de l invité
    Ça fait grand plaisir qu il s agisse de quelqu’un de notre groupe.
    Ses publications se faisaient remarquer déjà.
    Renata, tu es une serre de talents !
    Merci à vous deux

  4. Cela a été un réel plaisir de lire cet interview… Je suis Cyril depuis longtemps. Je suis fan de son travail et il est pour moi un peu bel exemple à suivre. Bravo !

  5. Un bel entretien… Cyrille je te duis depuis tes débuts et tu fais des progrès incroyables! Sûrement parce que tu prends le temps, qd tu peux…, de faire des croquis tous les jours, ce que je ne fais pas. Renata nous motive par ses sujets et ses petites astuces. Merci à tous deux

    • Merci Mahina. Tu sais il y a des fois où il m’arrive de ne pas avoir le temps mais quand je ne prends plus le temps de dessiner, je me sens plus très bien; c’est un vrai équilibre. Bonne continuation.

  6. C’est beaucoup de modestie et d’empathie que d’accepter, comme vous le faites, de partager en toute simplicité les coulisses de votre talent.
    Chapeau … et merci les artistes !

  7. Merci Renata pour cette superbe interview de Kyrillos, j’adore ce qu’il fait .
    Gros bisous à vous deux, et merci pour toutes ces belles choses que vous nous faites découvrir

  8. J’ai été ravi de lire cet entretien et de suivre la vidéo car c’est grâce à Kyrillos que je me suis inscrit ici. Son enthousiasme était tel sur FB que je me suis aussitôt précipité. Nous sommes « amis » FB, autant dire que nous ne nous connaissons pas du tout ! :D J’ai pu donc entrevoir la personne qui dessine si bien avec un sens du détail qui soulève mon admiration. Même si je suis plutôt du genre à torcher mes dessins en deux coups de cuillère à pot. Peut-être pour aller jouer de la musique qui est mon principal violon d’Ingres. Merci ;)

  9. Quel belle interview et que de conseils à glaner.
    Le groupe a des membres très doués et d’autres qui progressent,je fais partie de ces derniers, merci à tous les deux pour cette publication qui va m’aider à maméliorer.

  10. Je suis ravie d’avoir levé le voile et découvert votre personnalité et votre univers. C’est un lieu commun de dire que ce que vous dessinez est magnifique et pour moi une belle ecole d’apprentissage, merci pour les conseils je retrouve certains outils que j’affectionne particulierement ( pointe 0.05 ) , j’aime le plaisir et le bonheur de dessiner que vous faites passer dans votre interview car pour moi dessiner est vraiment un instant de pur bonheur… vous avez beaucoup de talent je vous souhaite le meilleur

  11. Merci Renata et merci Cyrille,

    Quelle bonne idée de nous présenter un membre du groupe. J’adore le travail de Cyrille, quel talent! Je suis une de ces membres qui n’a pas le don de Cyrille mais j’ai hérité d’une persévérance qui me rapporte dans bien des sphères de ma vie… j’attends patiemment que la sphère du dessin et de l’aquarelle en bénéficie :)

    Je retiens que la précision vient avec la pratique, j’ai tendance à rester au niveau du croquis avec les défis d’un dessin par jour, je n’ai pas le temps de faire un dessin achevé.

    Cyrille vous êtes inspirant avec votre profession qui occupe beaucoup de votre temps et malgré cela vous prenez le temps de faire une à deux expositions par année! Bravo! Bravo!

    • Merci beaucoup Nathalie. La persévérance est un sacré atout. Se demander comment s’organisent les choses est aussi un bon point d’accroche. Merci beaucoup pour ces gentils compliments. Ça fait du bien après une journée de boulot… Pour le temps, j’ai envie de dire sans faux jeux de mot « chaque chose en son temps ». Comme me disait ma grand-mère: « Paris ne s’est pas fait en un jour » ;-)Bonne continuation.

  12. Renata, quel bon choix ! Tes ateliers se révèlent être aussi des lieux d’échanges et de rencontres :-)
    Kyrillos, en plus de bien dessiner, s’exprime avec aisance, et chaque dessin nous ai conté; je suis admirative car cela, je ne sais le faire!
    Amicalement

  13. Super ! un nouvel artiste à suivre ! Merci pour l’interview Renata.
    J’aime beaucoup le style donné par la finesse des traits, il me semble que peu d’artistes utilisent des stylos si fins pour la totalité d’un dessin.

    • Merci beaucoup Anne-Marian. Quand j’utilise ces pointes très fines, j’ai l’impression de revoir ma grand-mère broder ou faire de la dentelle. On atteint des subtilités entre les blancs et les noirs qui font vibrer le dessin…

  14. Merci pour cet interview. Cyril a clairement un don au départ ! Même si un talent ça se travaille bien sûr comme en écriture ou en musique. Cela donne envie d’essayer malgré tout, en toute humilité, parce que le dessin c’est excitant. J’adore.

    • Merci Chris. Il ne faut pas hésiter une seconde. On progresse très vite avec le coach et après effectivement, on a une sensibilité propre qui nous emmène vers des chemins différents ;-)

  15. Merci pour ces quelques conseils .vos dessins sont toujours bien aboutis et très précis …le perfectionniste qui s’exprime.et c’est top de pouvoir rendre la beauté de la nature !!!
    Moi je suis loin de tout ça mais grâce à Renata oui je progresse à petit pas .et Cyrille l’astuce du pic a brochette pour la perspective m’intéresse moi je vois j’observe mais pour transcrire sur la feuille je fais à l’envers ce qui monte ben je le descends et vice versa ..je dois avoir un probleme .mais je persiste et j’essaye de dessiner un peu tous les jours …..
    Merci encore pour cet interview. Et bonne continuation dans votre plaisir.

    • EN fait le coup du « à l’envers » est tout à fait normal au début. Après l’esprit se plie mais il est coquin et il a vite fait de nous faire croire l’inverse. Et pour le coup ce pic, c’est vraiment une règle de justice sans défaut. Bon dessin :-)

  16. Merci Cyrille, merci Renata,
    Quel plaisir de découvrir de « l’intérieur » le travail et la philosophie de Kyrillos dont je suis fan depuis son arrivée dans l’atelier !
    Je vais puiser dans ces quelques lignes une nouvelle motivation pour poursuivre le dessin quotidien ! Et cela tombe à pic : la grisaille arrivant je me sentais moins stimulée …
    Dater des dessins et ses carnets oui c’est une très bonne idée ! Souvent quand j’ai l’impression de faire du surplace je me plonge dedans pour y mesurer des progrès, modestes mais observables avec un œil plus distant.
    Grosses bises à vous deux !
    C’est l’effet du groupe de fans de Renata : on a l’impression de tous nous connaître personnellement

    • Hej Nathalie,
      « La Team Renata » comme je m’amuse à l’appeler. On a bien progresser depuis un an je trouve. Je suis heureux d’avoir croiser ton chemin et j’espère qu’on aura l’occasion de se croiser pour de bon un jour :-)

  17. Merci aux 2 artistes David et Kyrillos de nous faire partager leur expérience….très inspirant !Je suis maintenant David sur insta et j adore ….quant à Kyrillos je le suis déjà avec ferveur depuis un bon moment et rêve de savoir un jour réussir ses brumes et ses arbres de l Aubrac

    • (sourire) Merci Elisabeth; tout est à porter dès que l’on a envie quand aux brumes rien de compliquer; juste deux trois trucs à comprendre et après ça file tout seul. On pourra en parler si tu veux… :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *