Dessin automatique et surréalisme

Si je vous parle de dessin automatique vous risquez de vous demander si je souhaite industrialiser ou digitaliser vos techniques de dessin. Mais pas du tout et même c’est  tout le contraire.

Dessiner même si vous n’avez pas de sujet en tête et sans vous préoccuper d’un objectif de résultat.


L’invention du dessin automatique

Un peu d’histoire
Le dessin automatique a été «inventé» dans les années  1910 par un artiste français, André-Aimé-René Masson puis théorisé par un anglais Austin Osma Spare (The Book of Pleasure, 1913 ).

En réalité il s’agissait d’appliquer à l’art du dessin puis à celui de la peinture une technique déjà utilisée dans l’écriture par certains auteurs tels qu’André Breton et Philippe Soupault.

L’idée de cette école est de laisser la main tracer librement sans être contrôlée par la volonté pour permettre ainsi l’expression du subconscient. 

C’est l’école surréaliste qui a d’abord adopté cette méthode mais elle a ensuite été reprise par des artistes modernes et contemporains.

© Renata

Parmi les grands pratiquants de cette technique on citera:

  • Hilma af Klint,
  • André Masson,
  • Joan Miró,
  • Salvador Dalí,
  • Jean Arp,
  • André Breton et
  • Freddy Flores Knistoff
  • mais aussi vers la fin de son œuvre Pablo Picasso.

Pour beaucoup de surréalistes, l’automatisation n’était pas totale car ils avaient quand même l’idée générale de ce qu’ils souhaitaient produire mais dans les années 1940  et 50 le courant franco-canadien baptisé les Automatistes.

Les Automatistes prônait une totale déconnection entre la main et l’esprit.

Ce groupe d’artistes était mené par le peintre Paul-Émile Borduas.

© Renata

Un univers artistique exceptionnel à explorer

Cette technique vaut vraiment la peine d’être testée. Elle vous apportera de la détente, vous aidera à décontracter votre geste, vous permettra de dessiner même si vous n’avez pas de sujet en tête, vous pourrez essayer des stylos, des pinceaux et autres sans vous préoccuper d’un objectif de résultat…

Pour résumer c’est une fantastique technique pour vous détendre mais aussi tout un univers artistique et personnel à explorer.

A FAIRE

Initiation au dessin automatique: l’atelier

Je vous invite à débuter  l’atelier du dessin automatique en commençant par  tester différents outils.  Un univers artistique et personnel à explorer.

Prenez par exemple un simple stylo noir et laisser vaquer votre main sur la feuille sans chercher à représenter quoi que ce soit de concret. Le geste doit être vraiment spontanée, non réfléchit, automatique!

Si vous trouvez cela difficile au début vous pouvez commencer en traçant des lignes organiques contrôlées puis peu à peu vous lâcher.

© Renata – Ici j’ai commencé par dessiner une bâtisse normalement et puis… je me suis laissée aller par le flou d’une «conversation» en laissant mon stylo s’amuser…

Matériel à utiliser

Sur le même dessin ou sur une autre feuille essayez ensuite avec un autre outil (crayon, pinceau, stylo, fusain…). 

L’idée est de pratiquer cela régulièrement et de ne pas hésiter à utiliser cette méthode pour tester de nouveaux outils. 

• Carnet de dessin ou cahier
• Stylos > stylo à bille, stylo plume,… (peu importe la couleur)
• Crayons de couleur aquarellables ou pas (PAS du noir)
LES INTERDITS >gomme, crayon noir, pastel, sanguine, charbon, fusain, etc…
LES AUTORISÉS >> La bonne humeur et Le Plaisir du Dessin

Partagez !
#ateliersdessinrenata

Pourquoi Partager vos dessins?
Cliquez ici
Amusez-vous et…
INSCRIVEZ-VOUS VITE pour ne pas les rater !

© Renata

Merci pour vous commentaires ci-dessous.

34 Comments on Surréalisme et Dessin automatique | Cours de dessin gratuit

  1. Plus jeune je faisais beaucoup de ces dessins dans mes cahiers à l’école, je trouvais ça joli. J’ai eu tellement de punitions HI HI Bonne journée Renata.

  2. Super exercice pour m’aider j’ai mis mes écouteurs avec de la musique électro 8d où le son passe d’une oreille à l’autre ainsi j’étais dans ma bulle :)

  3. Merci faut que j’essaie, en ce moment je me mets à dessiner au crayon blanc dur cahier noir et le fusain, sans gomme, c’est ça d’avoir commencer au stylo, grâce à toi, la gomme au final sert au ombres dans le fusain ,ça fait du bien d’essayer plusieurs techniques. Merci beaucoup pour tout.

  4. un grand merci Renata, votre première intention me va parfaitement car j’ai toujours peur de ne pas savoir faire ou de rater ce qui revient au même. donc pour commencer la première page de mon carnet là je ne peux pas me rater ! et en plus ça ne fait pas monter la tension de réussir.

  5. Bonjour Renata j’ai repris un dessin dont j’avais complètement raté une partie et j’y ai laissé aller mon crayon
    Curieux!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *