4 heures/1 semaine VERSUS 10 000 heures/10 ans

ou

La semaine de 4 heures VERSUS La règle de 10 000 heures

Tout le monde peut apprendre à dessiner de la même manière que nous avons appris à écrire. Il suffit de pratiquer et pour cela il y a diverses théories.

La vidéo de mon premier mois de mon nouveau défi vient d’être publié. Pour cette occasion je voulais présenter les façons de apprendre de Tim Ferriss et de Malcolm Gladwell. J’ai fait une sélection de vidéos qui proclament le pour et le contre. Je vous laisse les visionner…


Malcom Gladwell

(livre « Outliers » avec « La règle de 10 000 heures »)

M. Gladwell résume dans les vidéos ci-dessous la règle de 10 Mille heures. J’ai fait une longue chronique sur le blog des-livres-pour-changer-de-vie (article pas encore publié) où j’explique en long et en large cette théorie que M. Gladwell expose dans son livre Outliers. C’est en relisant ce livre que j’ai eu envie de me lancer dans le défi : « Mes 10 Mille heures » (cliquez ici)

M. Gladwell dit que les gens sont trop impatients et veulent apprendre vite et apprendre tout en un an. Il confirme qu’on n’a pas besoin d’être des génies pour apprendre quelque chose. (ouff quel soulagement ;-)) )

Video de 2 min.
 .
Video de 5:51 min.

Tim Ferris

(livre « La semaine de 4 heures »)

T. Ferriss expose que tout le monde peut apprendre en moins d’un an. Il se réfère à un autre type de savoir : minimaliste pour être super productif très vite. C’est une autre approche. Il préfère savoir baragouiner plusieurs langues qu’une seule à la perfection parce que cela ne l’intéresse pas.

Si nous prenons 1 an pour apprendre ce que nous aimons, par exemple 1 an de dessin et que nous dessinons 12 heures chaque jour x 365 jours (1 an) = 4 380 heures en total, presque la moitié de ce que Gladwell explique. Mais Gladwell parle de 4 heures par jour pour arriver aux 10 mille en dix ans (…une moyenne, bien sûr!).

Et c’est sûr que faire 12 heures par jour au lieu de 4 heures on sera plus vite performant, si on ne sature pas avant.

Video de 24:33 min.

Et bien sûr que tout cela dépend de ce que nous souhaitons :

apprendre vite les bases d’une langue pour être à l’aise en tant que touriste ou savoir la parler et ainsi pouvoir s’intégrer dans un pays étranger? L’un comme l’autre ce sont des choix.

C’est quoi un expert ?

L’expert selon Tim Ferriss n’est pas le même selon Malcolm Gladwell.

ET pour vous, c’est quoi un expert ?

Est on juste un expert dès lors que nous savons un tout petit peu plus que notre voisin?


GroupeFaceBookRenata-Articles


 

 

8 Comments on Comment accroître nos compétences?

  1. Bonjour Renata,
    A mon avis, c’est aussi un débat qui oppose l’expertise perçue et la véritable expertise dans un domaine.
    Tim Ferriss préfère effectivement survoler plusieurs domaines et être ou paraître performant le plus vite possible pour faire fonctionner ou rentabiliser une entreprise.
    Mais si l’on est réellement passionné par une discipline,
    Doit-on absolument mesurer à tout prix la durée de son apprentissage?
    Dans le cas d’une discipline artistique, le plaisir n’est t-il
    pas plus importante source de motivation et de progression?
    Car en gros plus on est passionné, plus on pratique en s’amusant, plus on progresse non?
    Merci pour cet article très intéressant!

    • Merci pour ton commentaire Léo!
      Tu as bien raison que si on est passionné on n’a pas forcement besoin de mesurer l’apprentissage.
      je me suis lancé un défi un peu pour le fun « t’es cap ou pas » ;-)) et c’est vraie que cela m’amuse bien
      A bientôt

  2. Merci pour cet article Renata!

    C’est intéressant de voir les différentes approches.

    Pour une version plus minimalistes, très en phase avec le principes de Pareto (20/80), je te conseille de voir ce que propose Josh Kaufman ((l’auteur du Personal MBA):

    https://www.youtube.com/watch?v=5MgBikgcWnY

    En 20h, on peut selon lui apprendre et savoir pratiquer les bases de la plupart des activités (comme jouer du Ukulélé)

  3. J’aime bien l’approche de Tim Ferriss. Ca permet de garder la motivation et se concentrer sur son objectif qui est bien plus fun : parler, communiquer en s’amusant en parlant avec des gens. Plutot que d’etudier 10000 heures de grammaire derriere un bookin, et apres avoir trop peur de se tromper devant un inconnu.

    C’est pareil pour le dessin selon moi :) On doit tous faire des erreurs en s’amusant !

    • Merci ChouTac pour ton commentaire.
      Deux approches differentes, que j’utilise differement en fonction de ce que je souhaute apprendre, par exemple je vais appliquer la theorie de Tim Ferris pour apprendre l’italien, je ne souhaite pas demenager en Italie, mais juste pour mieux comprendre, superficiellement et ce sera facil quand on parle deja l’espagnol et le français ;-).
      J’aimerais par contre perfectionner mon anglais pour etre capable de parler l’anglais avec des gens qui ont un bon niveau d’education et sourtout comprendre ce qu’ils dissent… Par contre pratiquer le dessin cela m’amuse bien plus, je pourrais y passer des heures et pour devenir bon, vraiment bon c’est avec bien plus de pratique, et j’adore!
      Merci

  4. Chère Renata,

    Je pense que les deux méthodes donnent de bonnes idées mais de la théorie, il faut l’adapter à soi! J’aime dire qu’un outil devient efficace quand il n’est plus un outil mais une habitude et pour le devenir, il doit nous appartenir et même être adapté à nous.

    Personnellement, grâce au blogging, je me suis rendu compte qu’une petite chose faite tous les jours fini par devenir une habitude et je deviens alors compétent!

    Merci pour ces rappels sympas

    • Me ci Norbert pour ton commentaire !
      Oui chaque technique pour chacun et chaque chose.
      Au depart j’ai commencé à dessiner « chaque jour 1dessin » et puis deux et puis plus et c’est un jeux.
      Chaque pas après l’autre ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *